Les différents bois en lutherie

Un guide des différentes essences de bois que l’on retrouve en lutherie.


Rédacteur : Mc Pili

Acajou

Les Acajous sont des bois exotiques rouges aux longs fils quasi dépourvus de noeuds, ce qui les rends faciles à travailler et donne une bonne propagation des vibrations sonores.

Le bois et rouge/brun et est surtout utilisé en guitares acoustiques pour les fonds de caisses et éclisses. Pour les guitares électriques, il est utilisé pour les corps et parfois pour des filets d’incrustation dans le manche pour le truss rod. L’une de ses variantes la plus connue est le Sipo.

L’acajou est un bois de densité assez importante,ce qui a pour effet de donner des sonorités rondes, profondes et chaudes ainsi qu’un bon sustain. La note est cependant moins nette que la plupart des autres bois, ce qui fait qu’il est surtout dédié à des styles de musiques blues et rock ou ce sont plutôt la profondeur et la rondeur qui prévalent.

Aulne (alder)

C’est un bois clair et assez aisé de travail. En lutherie électrique, ce bois est utilisé pour les corps de guitares. Il est assez neutre et ne va pas donner de grain particulier au son de l’instrument.

Il apporte un bon compromis entre sustain, brillance et précision, c’est souvent le bois utilisé pour les Fender Stratocaster.

Amarante (amaranth)

Bois dur qui est par conséquent souvent utilisé pour la touche.

Ce bois est brun foncé, en vieillissant et à la lumière du soleil, il prend une teinte violette fort esthétique. En lutherie acoustique, il sert pour les fonds de caisses et les éclisses.

Cèdre rouge (red cedar)

Le cèdre rouge et aussi connu sous le nom de Red Cedar (original, n’est-ce pas ?), il n’est utilisé qu’en lutherie acoustique, et plus précisément pour faire des tables d’harmonies sur les guitares classiques Flamenco. Ce bois est très tendre et « vieilli  » par conséquent très vite.

Le red cedar est assez utilisé, car c’est un bois facile à se procurer et les planches peuvent être assez larges. A noter qu’il prend du caractère avec l’age et que ce n’est que deux ans après son montage sur la guitare qu’il commencera à se révéler pleinement. De plus, la qualité de ce bois varie beaucoup d’une table à l’autre, c’est aussi le bon luthier qui saura repérer les défauts et savoir quelle planche utiliser ou non.

Cedro (cedar)

Le cèdre d’Amérique est très utilisé pour les manches en lutherie acoustique. Il est relativement léger, facile à sculpter et très stable. Cependant, il arrive qu’au moment de le travailler, on trouve des poches de résine.

Cyprès Espagnol (cypress)

C’est un bois assez clair utilisé pour les fonds de caisse et les éclisses de guitares flamenco. Il est léger et durable et produit une odeur agréable, même bien longtemps après l’avoir travaillé. Conviens par conséquent très bien pour les guitares de ouatères.

Epicéas (spruce)

Bois très largement utilisé pour les tables en lutherie acoustique, il est léger et assez facile à travailler. A noter qu’il doit être fendu et non pas scié pour donner un son qui soit le meilleur possible. En effet, le fendre suit les fils du bois alors qu’un débit à la scie donne des fibres qui ne sont pas forcément parallèles à la table, ce qui provoque un son moins bien transmis et des fragilités.

Il y a trois épicéas principalement utilisés:

  • L’épicéa européen, d’Europe centrale, utilisé pour les quatuors à cordes,
  • L’épicéa de Sitka, Américain qui sert plutôt pour la réalisation des guitares folk,
  • L’épicéa d’Engelmann, Américain, encore une fois et qui a une sonorité assez proche de l’épicéa européen.

Ebène (ebony)

L’ébène est le bois le plus populaire pour ce qui est des touches en lutherie acoustique. C’est l’un des bois les plus denses qui soient et sa dureté donne une grande longévité à la touche. En électrique, il est surtout utilisé pour les frettless avec des cordes à filets plats.

Certains ébènes sont noirs de jais mais beaucoup ont des striures le long du fil (qui peuvent d’ailleurs être teintées si nécessaire).

Ce bois ne sèche jamais complètement, mais doit cependant être huilé de tempe en temps pour ne pas risquer de craqueler. Il est censé donner un sustain particulier à l’instrument.

Erable sycomore (maple)

Bois très dur qui est par conséquent utilisé pour les manches car il conduit très bien les vibrations.

C’est un bois blanc assez homogène et agréable à travailler. Certains possèdent un maillage particulier qui donne une finition appréciable.

On le retrouve aussi pour les touches. Certains manches dits « maple neck » ne possèdent pas de touche rapportée : le manche et la touche sont faits d’un seul bloc.

D’autres manches sont dotés d’une touche en érable rapportée (touche collée sur le manche comme c’est le cas de la plupart des touches).

Les touches en érable apportent une intonation claire et claquante. A noter que les touches érable sont toujours vernies, sans quoi elles s’useraient vite. L’érable, utilisé pour les tables de guitares électriques donnent une intonation claire et précise. Ce bois est également utilisé en lutherie acoustique pour le fond e caisse et les éclisses.

Frêne (ash)

Bois clair aux veines marquées prenant parfois une teinte légèrement rosée (que j’affectionne tout particulièrement pour l’esthétique aussi).

Il est relativement lourd et donne une attaque très forte et franche, un son clair et claquant, le sustain est par contre relativement limité.

Petite parenthèse: c’était le bois qui était utilisé à l’origine pour les Telecaster et qui leur donnait ce son bien particulier. Ce bois est agréable à travailler et sent très bon.

Palissandre (rosewood)

Ce bois est utilisé pour faire les éclisses, les fonds, les chevalet et les touches,il est brun et deux types sont trouvables:

  • Palissandre du brésil (ou Rio): bois très marqué avec, bien souvent, un grain ondulé, très dur et considéré comme premier choix. De par la déforestation, le palissandre du Brésil est de plus en plus rare et coûteux.
  • Palissandre d’Inde: un peu moins dense et dur que le palissandre de Rio, il a un fil légèrement plus droit. Il est de plus en plus utilisé car accessible plus facilement.

Pour ce qui est des guitares électriques, il est utilisé pour les touches car sa forte densité lui donne une excellente durée de vie et fait qu’il n’absorbe pas la sueur des doigts et n’est donc pas taché.

Peuplier (poplar)

Bois clair et qui ne marque pas trop le son de l’instrument, utilisé en guitare électrique, il est très utilisé pour la fabrication de Fender asiatiques et mexicaines.

C’est un bois assez peu coûteux.

Tilleul (lime)

Ce bois brun clair assez peu coûteux dispose en lutherie électrique d’un bon sustain ainsi que d’une précision relativement bonne.

A noter que le tilleul est un bois assez neutre (même s’il l’est moins que le peuplier ou l’aulne). De plus, ce bois n’est pas agréable à travailler car il arrive que des fissures se forment d’un seul coup, pouvant fendre la planche en deux… Une fois achevé, le travail reste tout à fait stable.

Conclusion

Il me semble avoir fait un tour assez large mais non complet des bois. Je n’attends pas de vous que vous soyez à même de reconnaitre n’importe quel bois au premier coup d’oeil, c’est aussi une histoire de sensations, de toucher, d’odeurs, le bois est un matériau avant tout.

2 réponses sur “Les différents bois en lutherie”

  1. Bonjour
    J’ai une question : Squier , Cort et d’autre utilisent du « Laurier Indien » pour les touches des guitares.
    Mais que vaut ce bois ? Est-ce aussi bien que le Palissandre ( en terme de tenue dans le temps ).
    D’avance merci de me donner votre avis.
    Cordialement

    1. Bonsoir, j’ai une classic vibe depuis 2013, la touche est en laurier indien. C’est un excellent bois avec un touché identique au palissandre. Je le préfère au Pau ferro d’une autre de mes guitare.
      Musicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *