Installer une led d’état sur une pédale d’effets

Un tutoriel qui vous explique comment rajouter une led d’état sur votre pédale préféré.

Introduction

Certaines pédales d’effets sont dépourvues de led indiquant l’état d’enclenchement de l’effet. Cette économie est particulièrement gênante lors des répétitions ou des concerts, où dans le brouhaha ambiant, il est possible d’avoir un doute sur l’enclenchement ou non de la pédale.

Je vous propose donc un petit tutoriel pour rajouter une led d’état sur votre pédale, pour ce tuto j’ai modifié une pédale Jim Dunlop Crybaby GCB95F.

Matériel nécessaire

Outillages

  • Un multimètre
  • Un fer à souder
  • Une perceuse avec un foret pour métaux
  • Clés plates
  • Tournevis

Consommables

  • De la tresse à dessouder
  • De l’étain à usage électronique
  • Du câble
  • Un switch 3PDT
  • Une led
  • Une résistance pour limiter le courant de la led (la valeur de la résistance doit être adaptée à la led que l’on va utiliser)
  • Scotch d’électricien
  • Serflex

Principe

Pour rajouter la led, nous allons effectuer un changement de switch.

Le switch est un interrupteur (celui qui permet actionner l’effet), sur ma pédale, le switch d’origine est du type DPDT (switch deux voies), nous allons le remplacer par un 3PDT (switch trois voies).

Remarque : Si votre pédale est équipée d’un switch 1PDT(1 voie), il faut installer un switch DPDT (2 voies).

Vous pouvez trouver un switch dans certains magasins d’électronique, ou sur internet, pour ma part j’ai acheté le switch 3PDT sur le site Bonzai music pour environ 7 €.

Schéma switch DPDT (2 voies), quand on actionne l’interrupteur, la flèche change de position :

Schéma switch 3PDT (3 voies), la voie supplémentaire, nous permettra d’alimenter la led à partir du 9 Volts de l’alimentation de la pédale :

Schéma de principe, du circuit de la led :

Ce qui nous donne au niveau de notre switch :

  • Voie 1 et voie 2 à câbler comme sur le switch existant,
  • Voie 3 à câbler sur la polarité +9V et sur la résistance.

Je vous conseille, de vérifier à l’aide du multimètre (en mode ohmmètre) que les différentes voies du switch sont bien dans ce sens.

Calcul de la résistance de limitation de courant de la led :

Une led standard rouge, consomme un courant de 20 mA, et fonctionne à 1,5V.

U led = 1,5 V

U total = U led + U résistance

U résistance = 9 V – 1,5 V = 7,5 V

R résistance = U / I = 7,5 V / 0,02 A = 375 ohms

Puissance dissipée au niveau de la résistance = U x I = 7,5 x 0,02 = 0,15 W

On prendra une résistance d’une valeur standard de 470 ohms, 1/2 watts

Attention : il faut calculer la résistance de limitation de courant en fonction du type et de la couleur de led que vous utilisez.

Les différentes étapes

Ouverture de la pédale, et extraction du circuit imprimé

La première étape, consiste à extraire le circuit imprimé du châssis de la pédale, pour la GCB95F, il faut :

  • Enlever les vis de fixations de la plaque à l’arrière de la pédale,
  • Dévisser les deux écrous qui maintiennent les socles jacks,
  • Dévisser la vis de fixation du circuit imprimé,
  • Déconnecter le connecteur du dispositif rotatif.

A l’aide d’une clé plate, on dévisse l’écrou qui maintient le switch DPDT :

Vue du circuit imprimé après extraction du châssis :

Repérage du câblage existant

La prochaine étape consiste à repérer sur une feuille de papier, le câblage du switch DPDT existant de manière à le recâbler strictement de la même manière sur le nouveau switch 3PDT.

Cette étape est très importante, on ne doit pas modifier le câblage d’origine.

Mise en place du nouveau switch, et câblage à l’identique

Dans mon cas, j’ai décidé de ne pas réutiliser la nappe de câblage existante, je ressouderai directement les nouveaux câbles sur le circuit imprimé (CI).

Nappe soudée sur le CI :

Vue du CI après dessoudage (j’ai utilisé de la tresse à dessouder, pour enlever l’étain des soudures de la nappe) :

Vue du CI après soudure des nouveaux câbles :

Soudure des fils sur le nouveau switch :

Perçage du boitier

Pour percer le boitier, j’ai utilisé une perceuse, ainsi qu’un foret à métaux :

Il faut bien penser à ébavurer le trou.

Installation de la led

Il faut récupérer sur la carte électronique, une polarité 9V, et une polarité –

Le plus simple c’est de venir souder deux fils sur les soudures existantes du connecteur d’alimentation externe :

L’autre extrémité du fil de la polarité 9V doit être ensuite soudée sur la broche du milieu de la voie 3 de notre switch 3PDT.

On sonde ensuite, sur une des deux autres broches de la voie 3 du switch, la résistance.

Attention, il faut bien choisir la bonne broche, si l’on se trompe, la led s’allumera quand la pédale est inactive.

J’ai recouvert les deux branches de la led avec du scotch d’électricien, pour éviter les courts-circuits.

Pour le support de la led sur le boitier, le mieux c’est d’utiliser un support dédié, n’ayant pas cette pièce, j’ai bricolé une cheville pour faire tenir la led sur le boitier de la pédale.

On met en place la led sur le châssis, et on sonde l’extrémité positive de la led sur la résistance (patte la plus longue de la led) qui est deja soudée au switch.

On soude la patte négative de la led (patte la plus petite), sur l’extrémité du fil soudé à la polarité négative du connecteur d’alimentation.

Voila, normalement ça marche.

J’ai rajouté des serflex, pour éviter que les fils se baladent dans la pédale.

Résultat final

On remet toutes les vis, et tous les écrous en place, et on referme le boitier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.