Conseils pour travailler son instrument

Quelques conseils pour améliorer les séances de travail de votre instrument.

Auteur du cours : Franck Ridel

  • Travaillez tous les jours, même à faible durée. La régularité paye plus que la quantité massive passagère (mieux vaut travailler 20mn par jour que 6h d’affilée tous les 3 jours)
  • Ne jamais repousser au lendemain ce que l’on peut travailler maintenant
  • La théorie est aussi importante que la pratique, il faut comprendre ce que l’on joue pour progresser et devenir indépendant
  • Toujours s’échauffer avant de travailler. Cela évite les problèmes musculaires
  • Se fixer des objectifs précis et réalistes, en fonction des capacités du moment
  • Comme en jeux vidéos, pour devenir fort, on recommence jusqu’à atteindre PARFAITEMENT l’objectif. Alors, quand on réussi, le travail devient amusant
  • Aucune technique n’est infranchssable. Il suffit de travailler en toute logique, au métronome, et de faire preuve de patience. Parfois il faut plusieurs semaines pour assimiler parfaitement une technique. Bien faire attention de ne pas bruûler les étapes, pour bien matriser certaines techniques il faut en avoir matrisé d’autres avant. Ne pas hésiter à toutes les combiner
  • Comprendre ses erreurs et chercher leur origine, afin de ne plus les faire
  • Avoir connaissance de ses faiblesses et de leur origine, afin de les corriger au plus vite
  • Ne jamais jouer rapidement ce qu’on ne sait pas jouer lentement. La vitesse doit venir progressivement en travaillant au métronome, lentement au début, et en accélérant uniquement quand l’exercice passe parfaitement à la vitesse où l’on se trouve. En cas de crispation, réduisez un peu la vitesse, et réessayez d’accélérer un peu plus tard
  • Si un placement rythmique pose problème, écrivez-le schématiquement ou dessinez-le, en placant les temps de la mesure et les divisions de temps nécéssaires. Sa visualisation facilitera sa compréhension et sa mémorisation, la musique faisant travailler l’hémisphère gauche du cerveau, et le dessin l’hémisphère droit
  • Travaillez votre oreille en essayant de retrouver les accords d’une chanson, la gamme utilisée dans un solo, et essayez de les jouer en même temps que le CD. Cela fera travailler tous les sens nécessaires à la musique
  • Pour le travail d’une reprise, toujours augmenter le tempo du morceau de 10 ou 15 BPM. En compliquant l’objectif à atteindre, on est à l’aise en le jouant à vitesse réelle
  • Dans une improvisation, n’essayez pas de placer absolument un exercice travaillé la veille. N’utilisez que des choses acquises à la perfection, innées
  • La musique, c’est comme une langue (dans les 2 sens du terme), il ne faut pas parler pour rien dire
  • Jouez, si possible, régulièrement avec d’autres musiciens. Leurs connaissances vous apporteront beaucoup. Les musiciens meilleurs ou moins bons que d’autres n’existent pas
  • Chacun a des choses différentes à proposer en fonction des connaissances, des goûts, du temps passé sur l’instrument, et des techniques employées
  • Le fait d’avoir une « rivalité » (tout en restant dans la bonne humeur, et non dans le conflit ou l’égocentrisme), boostera votre motivation
  • Enfin, plus vous travaillerez, plus vous aurez de choses à travailler. Plus vous aurez de choses à travailler, plus vous aurez soif de connaissances et de pratiques musicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *