Les différents types de médiators

Les médiators font partis intégrante du jeu dans le domaine de la guitare électrique, à moins de s’appeler Mark Knopfler. Mais, pourquoi consacrer un dossier à ce vulgaire bout de plastique me direz vous? Justement, parlons en.

Auteur de l’article : fire julian

Il existe différents matériaux pour fabriquer des médiators, ces mêmes matériaux ayant une influence sur le son final perçu. On peut notamment citer les matériaux plastiques (nylon, acetal, acrylique…), les métaux (bronze, argent, or…), différents bois, les écailles de tortues, les cornes ou encore les os.

Différents matériaux donc, mais aussi différentes épaisseurs. On peut ainsi trouver des médiators de 0,38mm d’épaisseur en plastique, et aller ainsi jusqu’à 11,85mm d’épaisseur! Forcement, ce paramètre entre aussi en compte dans le son obtenu.

Les différentes matières

Nous traiterons donc ici des différents matériaux qui peuvent constituer les médiators et de leur influence sur le son.

Écaille de tortue

Ces médiators, agréable au toucher et relativement rigide, mais très cassants, sont très prisés dans le jazz manouche. Cependant, leur commerce est interdit depuis les années 70, et l’ancien stock se revend donc très cher. Ainsi, un médiator en écaille de tortue peut couter dans les 150€!

Bois

Les médiators en bois sont utilisés pour faire des médiators « ergonomiques », rendant leur prise en main agréable. Selon l’essence utilisée, le bois est plus ou moins tendre. Ainsi, on privilégiera l’ébène pour du jazz, et la palissandre pour du blues/rock.

Corne

Matériau intermédiaire entre le bois et l’os, la corne fournit des médiators offrant une bonne attaque. Ils sont à privilégier pour jouer du blues ou du rock, ou encore sur une guitare folk.

Os

Matériau dur et résistant à l’usure. Il produit un son plutôt orienté vers les mediums et les aiguës, le rendant plus apte au jeu rock, hard rock et sur guitare folk.

Plastiques

Il existe différents types de plastiques, ce qui rend les médiators en plastiques très polyvalents. De plus, les plastiques sont faciles à travailler, on trouve donc tous les types possibles de forme: des médiators large s’utilisera ainsi plus pour la rythmique, alors que ceux disposant d’une surface plus réduite s’utiliseront pour un jeu rapide, ou couplé aux doigts.

Enfin, on retrouve tous les genres d’épaisseurs : les médiators souples (de 0,5 à 0,8mm) sont généralement utilisés pour le jeu en accords. Les médiators semi rigide (0,8 à 1,2mm) sont intéressants pour leur polyvalence accords/solos. Enfin, les médiators durs (>1,2mm) sont utilisés pour avoir un meilleur contrôle de la dynamique, un son plus fort et équilibré, et avoir des attaques plus nettes. On peut aussi les utiliser avec une basse.

Métaux

De nombreux métaux peuvent être utilisés pour confectionner des médiators. Le bronze, l’argent, l’or ou encore des pièces de monnaie (Brian May, Billy Gibbons) en sont des exemples. Ces médiators ont en commun de hausser les niveaux des mediums ou des aigues. Ils font aussi ressortir les harmoniques plus facilement, l’attaque est plus franche, et cette dernière est marquée par un petit cliquetis au contact de la corde.

Conclusion

Bien sûr, tous les matériaux pour fabriquer des médiators ne sont pas répertoriées dans ce dossier. Ce dernier vous a présenté les plus courants, et vous a peut être ouvert une nouvelle voie dans la recherche de votre son: quel est votre médiator ultime? Ce petit élément n’est pas à négliger dans la chaîne du son, et, encore une fois, c’est à vous de trouver le votre, en fonction de vos besoins!

Pour finir, nous vous proposons une petite photo des médiators à l’effigie de Forum-Guitare, réalisés par notre ami Leinad (médiators Le Niglo) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.